×

Premier mécène privé des Cliniques universitaires Saint-Luc

Depuis 1986, la Fondation Saint-Luc soutient l’excellence et l’humanisme aux Cliniques universitaires Saint-Luc. Elle finance la recherche clinique de haut niveau et la formation des équipes médicales et paramédicales dans des centres de renommée en Belgique et à l’étranger. Elle investit également dans l’acquisition d’équipements et de technologies de pointe.

La Fondation Saint-Luc est la référence du mécénat aux Cliniques universitaires Saint-Luc. Ses actions lui permettent de contribuer activement à l’amélioration continue des soins apportés aux patients et à rendre à l’hospitalisation un visage toujours plus humain.

Je fais un don
Soutenez votre hôpital
Sélectionner une page

Rénover ce qui peut l’être et reconstruire ce qui doit l’être pour offrir une prise en charge d’excellence à nos patients

Le programme HospitaCité

« HospitaCité », le nom imaginé pour le projet, est la convergence de plusieurs termes : « hôpital », « cité » et « hospitalité » comme métaphore d’un hôpital universitaire parfaitement (ré)intégré dans le tissu urbain, reconnecté à son campus et en lien avec les hôpitaux partenaires.

Ce programme s’appuie sur :

  • une réelle vision urbanistique, un parti architectural fort, créant un dialogue entre les bâtiments et les espaces végétalisés, entre l’ancien et le nouveau ;
  • une conception modulaire et adaptable des espaces pour une flexibilité future ;
  • une gestion optimisée des flux intérieurs et extérieurs ;
  • l’ambition de réduire la consommation d’énergie ;
  • un objectif d’améliorer la mobilité autour des Cliniques.

Le programme HospitaCité comporte 5 grands projets interconnectés

1  La nouvelle tour d’hospitalisation construite en vis-à-vis de la tour actuelle.

  • Elle accueille toutes les unités de soins ;
  • elle est décomposée en bâtiments à l’échelle urbaine, afin de créer un petit panorama urbain en lien avec la skyline de Bruxelles. Elle est organisée autour de 4 grands patios pour les 4 unités qu’elle héberge par niveau ;
  • elle offre une entrée claire sur rue, élégante et généreuse, à l’image d’un hôpital moderne et accueillant. Elle permet aux patients et aux visiteurs d’appréhender d’emblée l’offre de soins des Cliniques, tout en contribuant à son image attractive.

2 – Le socle médico-technique entièrement rénové comprenant entre autres :

  • un pôle ambulatoire disposant d’une entrée dédiée et proposant un principe de marche en avant facilitant la prise en charge continue du patient, notamment pour les traitements médicaux d’un jour, les patients dialysés et les interventions chirurgicales de jour ;
  • l’augmentation significative des surfaces et de la capacité opératoire, le regroupement des zones interventionnelles telles que l’endoscopie, les salles de cathétérisme cardiaque et l’imagerie interventionnelle et de toutes les zones de diagnostic (imagerie médicale et médecine nucléaire) sur un seul et même plateau afin d’améliorer l’efficience journalière,
  • différents pôles de soins et consultations en filières médicales seront créés en duplex par rapport au pôle interventionnel pour renforcer les relations fonctionnelles entre les activités ambulatoires et activités médico techniques.

3 – Un noyau logistique efficient. Ceci comprend la création d’une cour logistique permettant aux flux logistiques de ne plus impacter les autres flux hospitaliers. Cela offrira également au département de la pharmacie hospitalière et aux services logistiques une réorganisation des espaces pour séparer les différents types d’activités.

4 – Les abords qui proposent des jardins en gradin pour ouvrir la volumétrie complexe et reconnecter les Cliniques avec le campus universitaire de l’autre côté de l’avenue Mounier.

Retrouvant une liaison directe avec l’architecture stimulante de la Mémé (maison médicale) de l’architecte Lucien Kroll et des logements plus pittoresques du quartier attenant, une place entre les deux tours vient redonner une échelle urbaine à visage humain.

Des liaisons horizontales et verticales généreuses formeront un ensemble cohérent visant à aérer l’Avenue Mounier pour y créer les différents accès :

  • rez-de-chaussée (accès Avenue Mounier) au niveau -3 (Place des Cliniques) ;
  • rez d’entrée au niveau -2 (au même niveau que la Place Carnois) pour une intégration complète au site universitaire adjacent, entrée principale de plein pied menant également à la nouvelle entrée pour le pôle ambulatoire de l’autre côté du site (accès Avenue Hippocrate) ;
  • connection au niveau -2 avec le parking Odyssée qui devrait être le parking des patients et visiteurs ;
  • un parking Hippocrate totalement revu et reconstruit permettant l’accès au pôle ambulatoire et aux Urgences
  • un pôle multimodal intégré dans une vision de mobilité douce en face de l’entrée principale des Cliniques.

5 – La tour existante sera restructurée, la façade retravaillée et les flux optimisés. Elle accueillera de nouveaux services hôteliers tels qu’un centre de conférences, des bureaux administratifs et un restaurant panoramique pour le personnel et les nombreux visiteurs.

« Hospitalité »

Le nouveau bâtiment d’hospitalisation proposera un modèle hybride qui combine les qualités des typologies en peigne et du bâtiment en patios, ce qui permet de multiplier les linéaires de façades afin d’offrir à chaque chambre la lumière et une vue sur le paysage urbain.

Les matériaux répondent au besoin de « healing environment » (bois, matériaux apaisants…) et de « durabilité » :

  • les façades vitrées, conçues en triple vitrage respirant, multiplient les transparences et ouvrent le bâtiment vers l’extérieur ;
  • les circulations et les services de l’hôpital, baignés de lumière naturelle, offrent aux visiteurs un cadre chaleureux, accueillant et confortable ;
  • le triple vitrage permettra également de réduire la consommation énergétique, favorisant la maîtrise des coûts de maintenance de l’hôpital.

L’orientation intuitive sera privilégiée dans l’ensemble de l’établissement afin de permettre aux patients qui le souhaitent d’être davantage acteur de leur démarche de soin.

  • Une structure interne en rues et avenues claires et une bonne organisation des flux patients (programmé, urgent, complexe et chronique) en plus de l’organisation habituelle par type de flux séparé (visiteurs, lits, logistique) ;
  • des besoins de proximité bien définis, les distances entre services réduites au minimum et les circuits logistiques bien traités avec un nombre suffisant et bien réparti d’ascenseurs ;
  • un traitement des espaces communs de qualité, lisible. Le choix des matériaux s’inscrit dans le souhait de créer une atmosphère chaleureuse et relaxante, un environnement lumineux qui incite au calme et à la sérénité.

Les unités de soins sont aussi réorganisées :

  • une majorité de chambres à une personne ;
  • chambres agréables avec des vues sur l’extérieur du site et une grande luminosité ;
  • conçues comme des chambres familiales permettant l’hébergement d’un proche. La famille est dès lors intégrée dans le processus de soins et peut apporter le réconfort nécessaire au patient ;
  • les patios fonctionnant comme des puits de lumière au niveau des unités de soins et au niveau des bureaux dans le socle ;
  • chambres conçues de façon à permettre un reclassement ultérieur.

La création d’espaces intérieurs et extérieurs de grande qualité est de première importance pour l’état de santé du patient, du personnel et des visiteurs. Cette approche est basée sur le bien-être de l’homme selon la méthode de research based design. Cette recherche objective portant sur l’importance de l’échelle humaine, la lumière naturelle, la présence de la nature, l’orientation, la matérialisation tout comme l’harmonisation entre l’architecture et la technique associés à la qualité de l’environnement. Un healing environment qui contribue activement à la guérison.

Les chiffres clés

139.000 m²
de superficie

Un million de contacts
Une infrastructure permettant de bien accueillir notre million de contacts patients annuels

82 places en ambulatoire
Un pôle ambulatoire regroupant les activités de jour

726 lits
regroupés en filières médico-chirurgicales telles que la cardiovasculaire, la filière mère-enfant, la viscérale…

38 salles interventionnelles
regroupées au sein d'un même plateau technique

313 cabines
de consultation et d'exploration elles aussi organisées en filières

Planning temporaire du projet

novembre 2019

 

Validation esquisse

fin mars 2020

 

Dépôt de la demande de permis HospitaCité

novembre 2020

 

Avant- projet

fin mars 2021 

Projet

novembre 2021

 

Démolition de l’École de Médecine Dentaire et de Stomatologie

avril 2022

 

Début de la construction de la nouvelle tour (Nord)

mai 2022

 

Construction du garage des Urgences

décembre 2022

 

Démolition de l’Institut Albert Elisabeth

février 2023

 

Construction de la nouvelle tour (Sud)

décembre 2025

 

Finalisation de la tour

mars 2026

 

Abords et jardins des Cliniques

mai 2029

 

Finalisation du socle et fin du programme

Vous souhaitez soutenir la reconstruction de votre hôpital universitaire ?

Fondation Saint-Luc

La Fondation Saint-Luc, 1er mécène privé des Cliniques universitaires Saint-Luc depuis 1986, joue un rôle de plus en plus important dans les grands enjeux qui animent notre hôpital universitaire. Car, il est important de le rappeler, le mécénat est aujourd’hui devenu indispensable, vital même, pour aider les Cliniques universitaires Saint-Luc à rester au cœur du progrès et de l’innovation.

Ensemble, avec la Fondation Saint-Luc, n’hésitez pas à soutenir votre hôpital. Aidez-le à poursuivre sa quête d’excellence et à mener à bien ses projets dans une dynamique d’espoir pour tous.

Rien de grand ne construit seul aujourd’hui !

Rénover ce qui peut l’être et reconstruire ce qui doit l’être pour offrir une prise en charge d’excellence à nos patients

Le programme HospitaCité

« HospitaCité », le nom imaginé pour le projet, est la convergence de plusieurs termes : « hôpital », « cité » et « hospitalité » comme métaphore d’un hôpital universitaire parfaitement (ré)intégré dans le tissu urbain, reconnecté à son campus et en lien avec les hôpitaux partenaires.

Ce programme s’appuie sur :

  • une réelle vision urbanistique, un parti architectural fort, créant un dialogue entre les bâtiments et les espaces végétalisés, entre l’ancien et le nouveau ;
  • une conception modulaire et adaptable des espaces pour une flexibilité future ;
  • une gestion optimisée des flux intérieurs et extérieurs ;
  • l’ambition de réduire la consommation d’énergie ;
  • un objectif d’améliorer la mobilité autour des Cliniques.

Le programme HospitaCité comporte 5 grands projets interconnectés

1  La nouvelle tour d’hospitalisation construite en vis-à-vis de la tour actuelle.

  • Elle accueille toutes les unités de soins ;
  • elle est décomposée en bâtiments à l’échelle urbaine, afin de créer un petit panorama urbain en lien avec la skyline de Bruxelles. Elle est organisée autour de 4 grands patios pour les 4 unités qu’elle héberge par niveau ;
  • elle offre une entrée claire sur rue, élégante et généreuse, à l’image d’un hôpital moderne et accueillant. Elle permet aux patients et aux visiteurs d’appréhender d’emblée l’offre de soins des Cliniques, tout en contribuant à son image attractive.

2 – Le socle médico-technique entièrement rénové comprenant entre autres :

  • un pôle ambulatoire disposant d’une entrée dédiée et proposant un principe de marche en avant facilitant la prise en charge continue du patient, notamment pour les traitements médicaux d’un jour, les patients dialysés et les interventions chirurgicales de jour ;
  • l’augmentation significative des surfaces et de la capacité opératoire, le regroupement des zones interventionnelles telles que l’endoscopie, les salles de cathétérisme cardiaque et l’imagerie interventionnelle et de toutes les zones de diagnostic (imagerie médicale et médecine nucléaire) sur un seul et même plateau afin d’améliorer l’efficience journalière,
  • différents pôles de soins et consultations en filières médicales seront créés en duplex par rapport au pôle interventionnel pour renforcer les relations fonctionnelles entre les activités ambulatoires et activités médico techniques.

3 – Un noyau logistique efficient. Ceci comprend la création d’une cour logistique permettant aux flux logistiques de ne plus impacter les autres flux hospitaliers. Cela offrira également au département de la pharmacie hospitalière et aux services logistiques une réorganisation des espaces pour séparer les différents types d’activités.

4 – Les abords qui proposent des jardins en gradin pour ouvrir la volumétrie complexe et reconnecter les Cliniques avec le campus universitaire de l’autre côté de l’avenue Mounier.

Retrouvant une liaison directe avec l’architecture stimulante de la Mémé (maison médicale) de l’architecte Lucien Kroll et des logements plus pittoresques du quartier attenant, une place entre les deux tours vient redonner une échelle urbaine à visage humain.

Des liaisons horizontales et verticales généreuses formeront un ensemble cohérent visant à aérer l’Avenue Mounier pour y créer les différents accès :

  • rez-de-chaussée (accès Avenue Mounier) au niveau -3 (Place des Cliniques) ;
  • rez d’entrée au niveau -2 (au même niveau que la Place Carnois) pour une intégration complète au site universitaire adjacent, entrée principale de plein pied menant également à la nouvelle entrée pour le pôle ambulatoire de l’autre côté du site (accès Avenue Hippocrate) ;
  • connection au niveau -2 avec le parking Odyssée qui devrait être le parking des patients et visiteurs ;
  • un parking Hippocrate totalement revu et reconstruit permettant l’accès au pôle ambulatoire et aux Urgences
  • un pôle multimodal intégré dans une vision de mobilité douce en face de l’entrée principale des Cliniques.

5 – La tour existante sera restructurée, la façade retravaillée et les flux optimisés. Elle accueillera de nouveaux services hôteliers tels qu’un centre de conférences, des bureaux administratifs et un restaurant panoramique pour le personnel et les nombreux visiteurs.

« Hospitalité »

Le nouveau bâtiment d’hospitalisation proposera un modèle hybride qui combine les qualités des typologies en peigne et du bâtiment en patios, ce qui permet de multiplier les linéaires de façades afin d’offrir à chaque chambre la lumière et une vue sur le paysage urbain.

Les matériaux répondent au besoin de « healing environment » (bois, matériaux apaisants…) et de « durabilité » :

  • les façades vitrées, conçues en triple vitrage respirant, multiplient les transparences et ouvrent le bâtiment vers l’extérieur ;
  • les circulations et les services de l’hôpital, baignés de lumière naturelle, offrent aux visiteurs un cadre chaleureux, accueillant et confortable ;
  • le triple vitrage permettra également de réduire la consommation énergétique, favorisant la maîtrise des coûts de maintenance de l’hôpital.

L’orientation intuitive sera privilégiée dans l’ensemble de l’établissement afin de permettre aux patients qui le souhaitent d’être davantage acteur de leur démarche de soin.

  • Une structure interne en rues et avenues claires et une bonne organisation des flux patients (programmé, urgent, complexe et chronique) en plus de l’organisation habituelle par type de flux séparé (visiteurs, lits, logistique) ;
  • des besoins de proximité bien définis, les distances entre services réduites au minimum et les circuits logistiques bien traités avec un nombre suffisant et bien réparti d’ascenseurs ;
  • un traitement des espaces communs de qualité, lisible. Le choix des matériaux s’inscrit dans le souhait de créer une atmosphère chaleureuse et relaxante, un environnement lumineux qui incite au calme et à la sérénité.

Les unités de soins sont aussi réorganisées :

  • une majorité de chambres à une personne ;
  • chambres agréables avec des vues sur l’extérieur du site et une grande luminosité ;
  • conçues comme des chambres familiales permettant l’hébergement d’un proche. La famille est dès lors intégrée dans le processus de soins et peut apporter le réconfort nécessaire au patient ;
  • les patios fonctionnant comme des puits de lumière au niveau des unités de soins et au niveau des bureaux dans le socle ;
  • chambres conçues de façon à permettre un reclassement ultérieur.

La création d’espaces intérieurs et extérieurs de grande qualité est de première importance pour l’état de santé du patient, du personnel et des visiteurs. Cette approche est basée sur le bien-être de l’homme selon la méthode de research based design. Cette recherche objective portant sur l’importance de l’échelle humaine, la lumière naturelle, la présence de la nature, l’orientation, la matérialisation tout comme l’harmonisation entre l’architecture et la technique associés à la qualité de l’environnement. Un healing environment qui contribue activement à la guérison.

Les chiffres clés

139.000 m²
de superficie

Un million de contacts
Une infrastructure permettant de bien accueillir notre million de contacts patients annuels

82 places en ambulatoire
Un pôle ambulatoire regroupant les activités de jour

726 lits
regroupés en filières médico-chirurgicales telles que la cardiovasculaire, la filière mère-enfant, la viscérale…

38 salles interventionnelles
regroupées au sein d'un même plateau technique

313 cabines
de consultation et d'exploration elles aussi organisées en filières

Planning temporaire du projet

novembre 2019

 

Validation esquisse

fin mars 2020

 

Dépôt de la demande de permis HospitaCité

novembre 2020

 

Avant- projet

fin mars 2021

 

Projet

novembre 2021

 

Démolition de l’École de Médecine Dentaire et de Stomatologie

avril 2022

 

Début de la construction de la nouvelle tour (Nord)

mai 2022

 

Construction du garage des Urgences

décembre 2022

 

Démolition de l’Institut Albert Elisabeth

février 2023

 

Construction de la nouvelle tour (Sud)

décembre 2025

 

Finalisation de la tour 

mars 2026

 

Abords et jardins des Cliniques

mai 2029

 

Finalisation du socle et fin du programme

Vous souhaitez soutenir la reconstruction de votre hôpital universitaire ?

 

Fondation Saint-Luc

La Fondation Saint-Luc, 1er mécène privé des Cliniques universitaires Saint-Luc depuis 1986, joue un rôle de plus en plus important dans les grands enjeux qui animent notre hôpital universitaire. Car, il est important de le rappeler, le mécénat est aujourd’hui devenu indispensable, vital même, pour aider les Cliniques universitaires Saint-Luc à rester au cœur du progrès et de l’innovation.

Ensemble, avec la Fondation Saint-Luc, n’hésitez pas à soutenir votre hôpital. Aidez-le à poursuivre sa quête d’excellence et à mener à bien ses projets dans une dynamique d’espoir pour tous.

Rien de grand ne construit seul aujourd’hui !